Feux de joie de San Juan dans la province d’Alicante

Alicante célèbre l’arrivée de l’été avec les feux de joie de San Juan.

Alicante célèbre. Dans un déploiement spectaculaire de musique, de couleurs et de feux d’artifice, des milliers de personnes se pressent dans les rues pour vivre ce festival qui rend hommage au feu .

Pour fêter l’arrivée de l’été, les habitants d’Alicante se rendent traditionnellement à la campagne le 23 juin pour un dîner de fête : ils se régalent de produits typiques, et à minuit, ils allument des feux de joie et dansent autour, tirent des feux d’artifice et se baignent dans la mer. Cette coutume a perduré au fil des ans et, en 1928, les fêtes des Hogueras de San Juan ont été formellement constituées.

Pendant plusieurs jours, Alicante célèbre ce grand hommage au feu, où les vedettes du spectacle sont d’authentiques œuvres d’art éphémères : les feux de joie et les énormes figurines en carton et en bois qui brûlent la nuit de la Saint Jean.
La reine de la fête, connue sous le nom de «Bellea del Foc», est choisie en mai parmi les candidates présentées par une commission de chaque quartier.

Les fiestas commencent officiellement le 20 juin

Ils commencent par la «plantà», c’est-à-dire la construction d’énormes feux de joie avec des personnages en carton qui remplissent les rues d’Alicante d’esprit et de bonne humeur. Ce jour-là, on installe également les «barracas» ou grands chapiteaux, qui servent de piste de danse publique, et où les festivaliers peuvent déguster les typiques figues et «cocas» (sorte de tourte au thon, aux oignons et aux pignons). Parmi les événements festifs, citons l’Entrada de Bandas et Comisiones, avec leurs «bellezas» respectives et leurs dames d’honneur vêtues de costumes traditionnels ; l’offrande florale à la patronne de la ville, la Virgen del Remedio, les 21 et 22 juin ; et le défilé folklorique international, une procession spectaculaire à laquelle participent des troupes du monde entier. En outre, tous les jours à deux heures de l’après-midi, du 19 au 24 juin, des feux d’artifice sont organisés sur la Plaza de los Luceros : les «mascletàs», pour lesquels l’utilisation de bouchons d’oreille est fortement recommandée en raison du grondement des pétards et des fusées qui explosent.
Et enfin, le 24 juin à minuit, vient la «cremà», le point culminant des fêtes.

Le palmier artificiel du château de Santa Bárbara

Après un spectaculaire palmier blanc de feux d’artifice, les feux de joie sont allumés dans toute la ville, brûlant au milieu de la joie, des danses et des chants, tandis que les pompiers aspergent d’eau les fêtards dans ce qu’on appelle le «banyá».
Mais la fiesta n’est pas encore terminée. Du 25 au 29 juin, un concours de feux d’artifice est organisé sur la plage de Postiguet, et le centre historique de la ville s’anime avec un marché médiéval et divers spectacles.

La cremà à l’extérieur d’Alicante

La crémation du feu de joie «Alicante, une mer d’illusions» a clôturé ce samedi soir les «Convivencias de las Belleas» qui ont eu lieu à Saragosse durant ce week-end. Ce sont les Belleas del Foc, adultes et enfants, qui ont activé le mécanisme électronique du parking de Macanaz pour qu’Alicante, une mer d’illusions commence à brûler et que tout le monde assiste à la mise à feu du feu d’artifice de l’entreprise Alicante «Hermanos Sirvent». Depuis les Convivencias de Grenade, en 2011, aucun feu de joie n’avait été allumé en dehors d’Alicante.

L’illusion de La cremà

Le maire a expliqué que cette cremà nous rend notre enthousiasme. Cela nous fait réaliser qu’il ne reste plus que trois mois avant que les feux de joie tant attendus envahissent à nouveau les rues et les places d’Alicante. Ce sont les sensations que nous avons transmises aux habitants de Saragosse ce week-end. L’adjointe au maire a assuré que, bien que le feu de joie ait déjà brûlé, son message promotionnel demeure afin que les habitants de Saragosse voient Alicante comme une ville touristique à visiter tout au long de l’année. Et si c’est pendant les feux de joie, c’est encore mieux.

La journée du samedi matin s’est poursuivie dans l’après-midi par le défilé de la délégation festive depuis la Plaza de Aragón jusqu’à la Plaza del Pilar où se trouve l’hôtel de ville. La réception officielle s’y est déroulée en présence de l’adjointe au maire de Saragosse, qui, dans son discours, a exprimé sa gratitude à la mairie de Saragosse pour nous avoir fait sentir comme si nous étions à Alicante.

Malgré la pluie, nous avons transformé Saragosse en une mer de mantilles. Je tiens également à remercier le grand nombre de personnes qui sont venues aux stands pour s’informer sur l’offre touristique d’Alicante et de la Costa Blanca. Il s’agit de deux jours d’intense promotion pour mettre en avant Alicante comme une destination touristique parfaite et désaisonnaliser l’arrivée des visiteurs.

Quelques heures avant la cremà, le maire a déclaré : «Après deux ans de vide, nous sommes impatients de sentir à nouveau l’odeur de la poudre à canon, d’écouter la musique de la Fiesta. Pour vivre, comme nous l’espérons, un Bonfires plein et entier.